Accès rapide : Aller au contenu |  Aller au menu |  Texte seul |  Aide  |  Contact |
bandeau-decoration
La Voie Citoyenne

Accueil > Conseil Municipal et Communautaire > Voeu sur linky

Voeu sur linky

Mis en ligne le dimanche 6 mars 2016

Voeu Proposé par le groupe d’élu-e-s de Châteaubriant La voie citoyenne au conseil municipal du mercredi 9 mars 2016

L’installation des compteurs Linky par ERDF touche aujourd’hui notre commune, malgré les inquiétudes des habitants à propos du respect de la vie privée et de l’impact sur la santé des rayonnements électromagnétiques. Les incidences financières pour le consommateur et l’absence d’intérêt en terme de réduction de la consommation électrique interrogent également.

Nous rappelons que les compteurs actuels sont la propriété des collectivités locales et qu’ ERDF en est le concessionnaire. Il nous semble donc important et légitime que la collectivité propriétaire des compteurs puisse faire part des interrogations relatives à cette nouvelle technologie.

Les usagers s’inquiètent des atteintes possibles au respect de la vie privée. Le système doit d’une part, pouvoir éteindre ponctuellement certains appareils électriques à distance pour lisser les pics de consommation. Le distributeur d’électricité recueille d’autre part grâce à ce compteur, des données de consommation avant de les transmettre au fournisseur. Mais pour en faire quoi ? Ces données seront-elles aussi protégées qu’on veut bien le dire ? Les potentialités de ce système de collecte d’informations ont d’ailleurs alerté la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés.

Pour exploiter les fonctions de ces compteurs « communicants », ERDF injecte des signaux dans le circuit électrique des habitations par le recours à la technologie CPL (courant porteur en ligne). Cette technologie génère des rayonnements classés « cancérigènes possibles » par l’OMS (organisation mondiale de la santé). Ce courant porteur en ligne se dirige ensuite vers un concentrateur et parfois un répéteur qui comme certaines antennes-relais des téléphones ajoutent un courant électromagnétique à ceux qui existent déjà. Les conclusions du Centre de Recherche et d’Information Indépendant des Rayonnements ElectroMagnétiques recommandent une distance de prévention de deux mètres entre le compteur et le lieu de vie.

La généralisation de ce compteur « communicant » est-elle aussi indolore pour le consommateur qu’ERDF veut bien le dire ? Il semble qu’un grand nombre d’abonnés pourraient bien voir leur facture d’énergie s’alourdir, conséquence d’une puissance d’abonnement aujourd’hui inférieure à celle réellement utilisée. Cette situation étant rendue possible grâce à une plus grande tolérance des anciens compteurs dans les dépassements de puissance.

A ce jour aucune étude indépendante n’a prouvé l’influence des compteurs « communicants » sur la consommation des ménages et les premiers constats ne sont pas franchement probants. En effet, 50% des compteurs sont installés à l’extérieur des logements et la plupart des autres ne sont pas facilement accessibles. Certes, un site web permettra de visualiser sa consommation, mais à condition bien évidemment de disposer d’un accès internet. La technologie ne suffit pas à changer les comportements et rien n’est prévu par le concessionnaire pour accompagner les abonnés vers des usages plus économes afin de réduire leur consommation d’électricité.

Les questions qui entourent la généralisation des compteurs Linky ne sont pas toutes clairement résolues. En conséquence, en vertu du principe de précaution, le Conseil Municipal de Châteaubriant demande à ERDF de suspendre le développement de ces compteurs communicants sur son territoire tant que des réponses précises ne seront pas apportées aux inquiétudes de la population.

Bernard Gaudin, Marie Humeau, Nelly Boucherie