Accès rapide : Aller au contenu |  Aller au menu |  Texte seul |  Aide  |  Contact |
bandeau-decoration
La Voie Citoyenne

Accueil > Conseil Municipal et Communautaire > L’accueil des réfugiés, 1 ère Question écrite lors du conseil municipal du 3 (...)

L’accueil des réfugiés, 1 ère Question écrite lors du conseil municipal du 3 novembre 2015

Mis en ligne le lundi 9 novembre 2015

Rappel de la règle des questions écrites. Elles doivent être déposées par écrit 2 jours francs avant la date du conseil municipal. Elles contraignent la municipalité à faire une réponse lors du conseil mais elles n’obligent pas engager le débat. C’est le choix du maire.

Conseil municipal du 03 novembre 2015

1re question : Accueil des réfugiés

Dans une lettre ouverte datée du 8 septembre, nous vous demandions d’inscrire la ville comme Territoire refuge pour l’accueil des réfugiés.

Cette lettre disait ceci : « Ces derniers mois, l’Europe voit arriver à ses frontières de nombreux réfugiés poussés par les crises politiques, militaires, mais aussi économiques et climatiques. Il est du devoir de tout être humain de porter assistance à ses semblables et il n’est pas acceptable que ceux qui sont en capacité d’aider ne prennent pas leur part. C’est d’ailleurs cette prise de conscience individuelle qui pousse des familles françaises à se mobiliser à travers des plateformes collaboratives pour proposer des hébergements aux familles de réfugiés en détresse.

Tous les ans, notre collectivité rend hommage aux victimes des tragédies de notre histoire et se fait un devoir d’assurer la transmission du souvenir auprès des jeunes. L’histoire est en train de s’écrire sous nos yeux et nous devons, dans un élan humain et républicain, porter assistance, dans la mesure de nos moyens.

D’après de nombreux experts, le nombre de ces populations en détresse ne fera qu’augmenter, notamment à cause des crises climatiques à venir.

Aussi, nous demandons que la municipalité s’inscrive dans le mouvement des communes « Territoire Refuge », qu’elle identifie et mette à disposition des logements vacants et qu’elle mobilise ses services pour accueillir et accompagner dignement les réfugiés, en lien avec les associations concernées et les initiatives citoyennes locales. »

Nous n’avons pas reçu de réponse de votre part à ce courrier.

La presse s’est d’autre part fait l’écho de la volonté de nombreuses associations castelbriantaises et d’habitants de contribuer à l’accueil et l’accompagnement des réfugiés.

Nous souhaitons donc connaître les démarches concrètes entamées par la municipalité auprès des services de l’Etat pour proposer des solutions d’hébergement et d’accompagnement.

Groupe des élus La voie citoyenne
Bernard Gaudin, Marie Humeau, Nelly Boucherie