Accès rapide : Aller au contenu |  Aller au menu |  Texte seul |  Aide  |  Contact |
bandeau-decoration
La Voie Citoyenne

Accueil > Château mag et site internet de la ville > Pourquoi nous n’avons pas soutenu la convention entre la ville et un médecin (...)

Pourquoi nous n’avons pas soutenu la convention entre la ville et un médecin généraliste

Mis en ligne le dimanche 21 janvier 2018

Car elle va à l’encontre de la solidarité territoriale.Cette convention concerne un médecin déjà installé dans une commune voisine Pouancé, faisant partie du même pôle de santé couvert par le Centre Hospitalier de Châteaubriant Pouancé Nozay. Le nouveau zonage publié par L’ARS début janvier 2018 permet d’identifier des « zones d’intervention prioritaire » qui représentent les territoires les plus durement confrontés au manque de médecins. Les territoires de Châteaubriant et Pouancé sont classés en zones d’intervention prioritaire. La proposition consiste ni plus ni moins à déshabiller Paul pour habiller Pierre.

Car elle propose des conditions hors normes  : la gratuité du loyer et des charges d’eau, d’électricité, de chauffage, de téléphone, d’internet et en ajoutant une indemnité mensuelle de 700 euros. Selon nous, cela correspond au minimum à 800 euros (loyer & charges) plus l’indemnité de 700 euros soit 18 000 euros par an et 54 000 euros pour les 3 ans de la convention. (Les médecins généralistes dégagent un bénéfice moyen de 88 700 euros, source ARAPL)

De plus, les engagements du médecin sont réduits dans la convention à « autant que possible »

Lutter contre la désertification médicale et développer l’offre de soins est bien évidemment une priorité. Mais il faut raisonner au niveau d’un bassin de vie et non commune par commune, en concertation avec les médecins, les patients ou leurs représentants associatifs.

Le groupe d’élus La voie citoyenne : Bernard Gaudin, Marie Humeau, Nelly boucherie.

Remis à la direction générale de la mairie le 15 janvier 2018 pour une publication sur Châteaubriant magazine de février 2018.