Accès rapide : Aller au contenu |  Aller au menu |  Texte seul |  Aide  |  Contact |
bandeau-decoration
La Voie Citoyenne

Accueil > Château mag et site internet de la ville > Politique commerciale de la ville : Quelles cohérences ?

Politique commerciale de la ville : Quelles cohérences ?

Mis en ligne le vendredi 17 novembre 2017

L’achat et la réhabilitation des 2 immeubles situés au 8 et 10 rue A.Briand pour y aménager une surface commerciale de 83 m2 et 7 logements (2 studios, 4 T2, 1 T4) dépassent largement le million d’euros. Cet ensemble permet à une commerçante déjà installée dans le centre-ville de développer la même activité dans de meilleures conditions et d’habiter sur place. L’objectif cité dans la délibération d’achat des 2 immeubles le 12 juillet 2016 était de « répondre à une offre commerciale plus appropriée ».

Auparavant, lors de la Commission Départementale d’Aménagement Commercial du 9 février 2015, les trois élus représentant la ville et la com com ont soutenu le projet de la zone Horizon qui prévoyait la création de 13 631 m2 de surface de vente. Puis le 16 juillet 2015, suite à un recours, l’élu représentant la ville et un conseiller municipal représentant le porteur de projet sont allés défendre ce programme en Commission Nationale . Un soutien total de la municipalité qui permet aujourd’hui l’installation de nouveaux commerces à la périphérie, en parfaite contradiction avec l’objectif de soutien au commerce de centre-ville. En contradiction également avec la présence de 19 000 m2 de friches commerciales de grandes et moyennes surfaces. Nous demandons un moratoire

Un nouvel immeuble a été acheté par la mairie cette fois au 25 rue A Briand pour « dynamiser le centre ville ». Pour en faire quoi ? Nous n’en savons pas plus aujourd’hui qu’au moment de l’achat le 20 octobre 2016.

Le groupe d’élus de la voie citoyenne : Bernard Gaudin, Marie Humeau, Nelly Boucherie.


Cet article a été remis le 10 novembre 2017 pour une publication sur le site de la ville fin novembre.