Accès rapide : Aller au contenu |  Aller au menu |  Texte seul |  Aide  |  Contact |
bandeau-decoration
La Voie Citoyenne

Accueil > Château mag et site internet de la ville > Commerces de centre ville : Quelle stratégie ?

Commerces de centre ville : Quelle stratégie ?

Mis en ligne le vendredi 5 mai 2017

Commerces de centre ville : Quelle stratégie ?

Au moment où la municipalité aménage à grands frais 2 immeubles rue Aristide Briand pour réaliser une surface commerciale de 60 m2, et alors que la com com prend en charge 50 % des loyers pour 4 commerçants nouvellement installés ; trois enseignes de magasins de vêtements s’apprêtent à quitter le centre ville pour rejoindre l’ensemble commercial en cours d’aménagement sur la zone Horizon.

Revenons plusieurs mois en arrière pour constater qu’il n’y a pas de hasard. En effet, les trois élus représentant la ville et la com com à la Commission Départementale d’Aménagement Commercial ont soutenu le 9 février 2015 le projet de la zone Horizon qui prévoyait la création de 13 631 m2 de surface de vente soit un magasin de bricolage de 5372 m2, une jardinerie de 4109 m2, un magasin d’équipement de la maison de 1500 m2 et quatre magasins d’équipement de la personne (2 de 1000 m2, 1 de 400 m2 et 1 de 250 m2). Suite à un recours, l’élu représentant la ville en Commission Nationale est allé défendre ce projet le 16 juillet 2015. Après avoir obtenu l’accord de cette dernière commission, les porteurs du projet sont aujourd’hui prêts à accueillir les commerçants qui souhaitent s’y installer.

Il était évident en défendant ce projet commercial sur la zone horizon que la municipalité et la com com allaient aussi permettre l’évasion du commerce de centre ville.

Décider au coup par coup sans réflexion globale conduit inévitablement à des incohérences.

Le groupe d’élus de la voie citoyenne : Bernard Gaudin, Marie Humeau, Nelly Boucherie. Le 2 mai 2017

NB : Cet article a été déposé le 3 mai à la Direction Générale des services de la ville pour une publication dans la prochaine édition du Châteaubriant Magazine fin mai.